Ce qui fait son unicité et sa complexité, Damso le révèle dans Ipséité et prend le public à contre-pied, seulement un an après Batterie Faible. Un an, pour se positionner comme un personnage incontournable du rap français. Déjà disque d’or, Ipséité est un album de recherche qui contient des chansons très travaillées, au storytelling fin, des histoires dures mais mélodiques et faciles à chanter. Au fond, des titres à apprivoiser, car derrière la violence, la vulgarité, le trash et la froideur des relations humaines qu’il dépeint, se révèle écoute après écoute un Damso romantique exalté déçu, plus sad que sale, plus intello que racaille. Plus artiste que rappeur.

Animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Nicolas Pellion et Aurélien Chapuis

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

BruxellesVie (Damso, Batterie faible, 2016), Ipséité (Damso, 2017), Macarena (Damso, Ipseité, 2017), Mortal Kombat, PNL, JUL, Etienne Daho, SCH, Paradis, Alain Bashung, Serge Gainsbourg, Vladimir Cosma, Amnésie, Barter 6 (Young Thug, 2015), Lil Wayne, Will Hunting (Gus Van Sant, 2016), Agnès Obel, Kaaris, La salle d’attente (Damso, 2014), Disclosure, Strive (A$AP Ferg ft. Missy Elliott, 2016), DSK on the beat, MHD, Double X, Faf La Rage, James Delleck, Dance with the devil (Immortal Technique, 2001), Deltron 3030, Disiz La Peste, Rimeur à gages (Deen Burbigo, Inception, 2013), Le Poisson Rouge (Disiz La Peste, 2000), Jeu de Société (Disiz La Peste, 2003), Stromae.

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoFun >> @nofun-reco