En signant la BO de “Black Panther”, Kendrick Lamar prouve - s’il en avait encore besoin - qu’il mérite bien son statut de meilleur rappeur en vie à seulement 30 ans. Malgré les similitudes avec “Damn” par son univers, tout à la fois technologique, tribal et synthétique, “Black Panther : The Album” n’est pas un album de Kendrick. En se posant comme fil rouge autour duquel gravite un échantillon de la diaspora noire, avec des artistes canadien, sud africains, anglais ou californiens, Kendrick leur permet de rassembler toutes leurs cultures, leurs sons, leurs influences dans une couleur très TDE, dans un son à la fois glorieux, sombre et apocalyptique. En retrait sans être absent sur certains titres, le fantôme de Kendrick Lamar hante toute la BO, lui donne sa cohérence tout en permettant à chacun de s’exprimer. Malgré beaucoup de ruptures de styles, le tout reste très équilibré, adopte l’esthétique afro futuriste du film, et compose d’une certaine manière la compilation idéale qu’aurait pu sortir TDE en 2018.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël da Cruz, Nicolas Pellion et Aurélien Chapuis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Black Panther (Ryan Coogler, 2018), La Haine (Mathieu Kassovitz, 1995), American Gangster (Ridley Scott, 2007), American Gangster (Jay Z, 2007), Above the rim (Jeff Pollack, 1994), Regulate (Warren G feat Nate Dogg, 1994), Taxi (Luc Besson, 1998), To Pimp a Butterfly (Kendrick Lamar, 2015), More Life (Drake, 2017), SOB x RBE, DJ Dahi, Ab-soul, 2 Chainz, Future, Three 6 Mafia, Khalid, Swae Lee, BadBadNotGood, Mozzy, GOOD Fridays (Kanye West, 2010), Pusha T, DAMN (Kendrick Lamar, 2017), Big Fish Theory (Vince Staples, 2017), Anderson .Paak, Isaiah Rashad, SZA, Jay Rock, ScHoolboy Q, Saudi, Sounwave, Mike Will Made It, Cardo, Luke Cage, Adrian Younge, Punch, Top Dawg, The Weeknd, Imagine Dragons, Zacari Pacaldo, Babes Wodumo, Gangsta (Kehlani, Suicide Squad The Album, 2016), Good kid M.A.A.D City (Kendrick Lamar, 2012), André 3000, Starboy (The Weeknd feat Daft Punk, 2016), Master P, I Got the Hook Up (Michael Martin, 1998), What the game made me (Jay-Z feat Memphis Bleek, Sauce Money, 1998), Ice Cube, Who rock this (Mystikal feat Ol’Dirty Bastard & Master P, 1998), Hustle and Flow (Craig Brewer, 2005), It’s hard out here for a pimp (Three 6 Mafia, 2005), Terrence Howard, Al Kapone, T.I., Lil Scrappy, Lil Boosie & Webbie, E-40, Street Fighter (Steven E. De Souza, 1994), Jean Claude Van Damme, Raùl Julià, Kylie Minogue, Ras Kass, Saafir, B.U.M.S., Nas, The Pharcyde, Cozz, J.Cole, Dwayne McDuffie, Milestone Media, Denys Cowan, Liquid Swords (GZA, 1995).

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO DE NEMO : l’album “Effected” de Cozz, qui ressemble à l’esprit TDE des débuts.

LA RECO DE RAPHAEL : le morceau "La Boca" du rappeur sénégalais Nix, qui fait carrière depuis la fin des années 90.

LA RECO DE NICO : aller voir du côté de Milestone Media, un studio de comics monté par Dwayne McDuffie qui dessinait des super-héros noirs pour DC dans les années 90.

CRÉDITS

Enregistré le 14 février 2018 au Bar à Bulles (8 bis Cité Véron, Paris 18ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio