NoFun

NoFun

L'émission musicale qui fait mentir son nom.

NoFun

L'émission musicale qui fait mentir son nom. Chaque semaine, Mehdi Maizi réunit une équipe de connaisseurs pour décrypter les dernières tendances sonores.

Podcast
En cours de lecture

Niska, déjà homme de l'année rap 2017 ?

NF#81.mp3

Nouveau héros de la trap française, l’inarrêtable Niska au sommet de son art a battu de nouveaux records de streaming cet été, avant même la sortie de Commando. Son dernier album respecte son style actuel, plus trap qu’afro, ponctué de gimmicks et enrobé par son sens de la formule. Niska joue avec sa voix, parfois super aiguë parfois gueularde, travaille son écriture, s’éclate avec les sons et avec les mots, frôle le grivois et l’enfantin. Sa patte son style, il l’exprime avec une énergie incroyable, libéré d’une certaine image qu’il pouvait renvoyer. Présent partout dans les quartiers, les bagnoles et les soirées d’école de commerce voilà la preuve que le travail vient à bout de tout.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Aurélien Chapuis et Nicolas Pellion.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Freestyle PSG (Niska ft. Rako, Brigi, Trafiquinté, Madrane, 2015), Charo life (Niska, 2015), Zifukoro (Niska, 2016), (Niska, Commando, 2017), Despacito (Luis Fonsi ft Daddy Yankee, 2017), Commando (Niska, 2017), B.O.C. (Niska, Commando, 2017), Chasse à l’homme (Niska, Commando, 2017), Ipséité (Damso, 2017), Booba, A Kele Nta (MHD, 2016), Snapchat (Niska, 2017), Kekra, Mustapha Jefferson (Zifukoro, 2016), Sapés comme jamais (Maître Gims, 2015), Ah bon ? (Niska, Commando, 2017), Double X, Okou Gnakouri (Kaaris, 2016), Or noir (Kaaris, 2013), Skippa Da Flippa, Sauce Walka, Sauce Twinz, Migos, Future, La wewer (Niska, 2017), Metro Boomin, London On Da Track, Contact (Kaaris, Okou Gnakouri, 2016), Scarface (Booba, Autopsie Vol. 4, 2011), Roi Heenok, Violent, vulgaire et ravi d’être là (Sadek, 2017), 1 Up Top Ahk (Mozzy, 2017), Néochrome, Seth Gueko, Alkapote, Deen Burbigo, Trippie Redd, XXXTentacion, Lil Uzi Vert, Swae Lee, Freeze Corleone, Jorrdee, Trophée (Vald, 2017), Freeze Corleone, Plata o Plomo (Haristone, 2016).

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoFun >> @nofun-reco

Podcast
En cours de lecture

Lil B, thank you BasedGod for Black Ken

NoFun - Lil B - Mix PAD.m4a

NoFun - Lil B - Mix PAD.m4a

Télécharger Télécharger ( 68 Mo )

Lil B s’est évertué à déconstruire le rap. Mais avec Black Ken, son gigantesque projet annoncé depuis huit ans, Brandon Mc Cartney reconstruit tout l’héritage rap qui l’a amené à devenir Lil B, en mêlant cloud rap éthéré aux samples légers et doux, presques liturgiques, et morceaux plus club. Presque trois projets en un, vingt-sept titres pour une sorte d’histoire chronologique de la Bay Area et une synthèse de sa carrière méconnue, débutée il y a plus de dix ans seul sur internet, et menée depuis sans jamais signer avec une seule major. Sorte de némésis de l’industrie du rap, Lil B alimente le culte qui s’est créé autour de lui et de son art total, et prouve qu’il ne s’est pas seulement autoproclamé Dieu de la Bay Area. Il l’est réellement devenu.

Animé par Mehdi Maïzi avec Aurélien Chapuis, Nicolas Pellion et Raphaël Da Cruz.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Niska, Despacito (Luis Fonsi ft Daddy Yankee, 2017), Flower Boy (Tyler The Creator, 2017), Lil Uzi Vert, ASAP Mob, XXXTentacion, Meek Mill, French Montana, Black Ken (Lil B, 2017), 2Pac, Kendrick Lamar, Lil Wayne, I’m Gay (I’m Happy) (Lil B, 2011), Outkast, I’m God (Lil B, 6 Kiss, 2009), PNL, Drake, Ice-T, The Pack, Go Stupid Go Dumb (Lil B, Black Ken, 2017), Ready to Die (Notorious B.I.G., 1994), The Sugarhill Gang, Snoop Dogg, Global (Lil B ft. ILOVEMAKONNNEN, Black Ken, 2017), Ice MC, Keak da Sneak, No black person is ugly (Lil B, Ultimate Bitch, 2014), Too Short, Kool Moe Dee, Adre Nickatina, Aqua, E-40, Hip hop Family Tree (Ed Piskor, Fantagraphics, 2012 - ), Young L, Master P, Boots Riley, Vince Staples, Lil Wayne, Gucci Mane, Clams Casino, Lee Scratch Perry, 6 Kiss (Lil B, 2009), Primitive Plus (Edan, 2002), Wiki, Raskit (Dizzee Rascal, 2017), Black Elvis/Lost in Space (Kool Keith, 1999).

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoFun >> @nofun-reco

Podcast
En cours de lecture

Summer Rewind #14 - Ass, Gas or Cash de K-Dee

NoFun Ete #4 Nemo.mp3

NoFun Ete #4 Nemo.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Le rap californien des années 90, ou l’évidence même quand on pense à un album estival. Sortons de l’évidence en écoutant l’unique album d’un artiste à la carrière presque nulle, mais qui a toujours plané sur le rap de l’époque, et qui est à la source de beaucoup de choses. Sidekick cool d’Ice-Cube, K-Dee sort en 1994 “Ass, Gas or Cash”, un album charnière sans que l’on ne s’en soit rendu compte, qui tourne autour du sexe et de l’argent uniquement, bordélique et grandiloquent comme le veut l’époque. Unique coup avant de disparaître et de quasiment arrêter la musique et de passer la main.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Aurélien Chapuis, Nicolas Pellion et Brice Bossavie

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Ass, Gas, or Cash (No One Rides for Free) (K-Dee, 1994), Ice Cube, Sir Jinx, C.I.A, NWA and the Posse (N.W.A, 1987), Da Lench Mob, The Predator (Ice Cube, 1992), Lethal Injection (Ice Cube, 1993), Too $hort, Slick Rick, Friday (F. Gary Gray, 1995), Georges Clinton, The Time, Morris Day, Rick James, Biz Markie, Bootsy Collins, Bernie Worrell, Dr Dre, Prince, The Dude (Devin the Dude, 1998), Dana Dane, Smooth B.

CRÉDITS

Enregistré le 4 juillet 2017 à l’Antenne Paris (10, rue la Vacquerie 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargé de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio / L’Antenne Paris. Réalisation : Sébastien Salis. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Summer Rewind #13 - Neon Icon de Riff Raff

NoFun Ete #3 Nico.mp3

NoFun Ete #3 Nico.mp3

Télécharger Télécharger ( 13 Mo )

Caricature de rappeur, avec le style d’un freestyleur texan des années 2000, Riff Raff est celui qui a choisi d’être au quotidien le personnage absurde et décalé que l’on s’autorise à n’être qu en été. L’est-il au premier ou au second degré ? Même si le charme vient de cet entre-deux, le doute persiste encore et plane sur toute sa carrière. En 2013, sur Neon Icon, un tiers des morceaux posent le personnage d’un mauvais goût dégoulinant, avec des prods farfelues et un grand ego trip. Les morceaux restants laissent entendre quel est le but réel de ce rôle : construire intentionnellement une carapace pour cacher ses blessures et vivre ses rêves.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Aurélien Chapuis, Nicolas Pellion et Brice Bossavie

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Andy Kaufman, Fatal Bazooka, Lil Yachty, Gucci Mane, Lil B, Lava Glaciers (Riff Raff, Neon Icon, 2014), Mike Posner.

CRÉDITS

Enregistré le 4 juillet 2017 à l’Antenne Paris (10, rue la Vacquerie 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargé de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio / L’Antenne Paris. Réalisation : Sébastien Salis. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Summer Rewind #12 - Justify de Justin Timberlake

NoFun Ete #2 Raf.mp3

NoFun Ete #2 Raf.mp3

Télécharger Télécharger ( 18 Mo )

Voilà maintenant quinze ans que Justin Timberlake a sorti cet album hybride de pop et de R’n’B, produit par The Neptunes et Timbaland à leur pic de créativité, qui se réinventent après le son épuré et bouncy de la fin des années 90. Malgré sa cible très mainstream, Justify n’est pas un album facile, mais à l’inverse, assume des vrais partis pris, très modernes pour l’époque, avec une fibre très hip-hop héritée de la large culture rap de Justin Timberlake et de ses envies d’expérimentations dans la pop. Sans jamais parler d’amour ou de sexe, l’album slalome avec légèreté entre flirt, innocence, séduction, parade, et rupture (avec Britney en l’occurrence). Des thématiques estivales, pour un album de saison qui n’a pas vieilli.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Aurélien Chapuis, Nicolas Pellion et Brice Bossavie

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Justified (Justin Timberlake, 2002), NSYNC, Backstreet Boys, Johnny Cash, Al Green, Earth Wind and Fire, Gone (N’Sync, Celebrity, 2001), Stevie Wonder, Pharrell Williams, Surrounded By Idiots (Timbaland, Pharrell Williams, Magoo), Larry Gold, N.E.R.D, FutureSex/LoveSounds (Justin Timberlake, 2006), The 20/20 Experience (Justin Timberlake, 2013), Max Martin, Clipse, Bubba Sparxxx, LL Cool J, DJ Paul, Three 6 Mafia,

CRÉDITS

Enregistré le 4 juillet 2017 à l’Antenne Paris (10, rue la Vacquerie 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargé de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio / L’Antenne Paris. Réalisation : Sébastien Salis. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Summer Rewind #11 - Albums de l'été - Return of the Mac de Prodigy

NoFun Ete #1 Mehdi.mp3

NoFun Ete #1 Mehdi.mp3

Télécharger Télécharger ( 17 Mo )

Le décès de Prodigy en juin dernier, des suites d’une maladie génétique, est dans toutes les têtes. Alors cet été, on réécoute le prodige, légende aux multiples carrières, toujours entourée de plusieurs générations du rap, qui n’a pas réalisé que des sons hivernaux, froids et rugueux. Sur Return of the Mac, la recette est simple : des samples de soul, des grands tubes de la funk sans trop de travail par dessus. Le résultat donne une ambiance chaude et moite, presque poisseuse, à l’image de l’atmosphère du New-York estival.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Aurélien Chapuis, Nicolas Pellion et Brice Bossavie

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Temperature’s Rising (Mobb Deep, The Infamous, 1995), Give Up The Goods (Mobb Deep, The Infamous, 1995), Return of the Mac (Prodigy & The Alchemist, 2007), The Blueprint (Jay-Z, 2001), Blood Money (Mobb Deep, 2006), Put ‘Em In Their Place (Mobb Deep, Blood Money, 2006), Infamy (Mobb Deep, 2001), The Infamous (Mobb Deep, 1995), Murda Muzik (Mobb Deep, 1999), The Last Poets, James Brown, Edwin Starr, No I.D., 4:44 (Jay-Z, 2017), Mac 10 Handle (Prodigy, Return of the Mac, 2007), Do the right thing (Spike Lee, 1989), Summer of Sam (Spike Lee, 1999), Bad Lieutenant (Abel Ferrara, 1992), A Long Hot Summer (Masta Ace, 2004), Albert Enstein : P=mc2 (Prodigy & The Alchemist, 2013),

CRÉDITS

Enregistré le 4 juillet 2017 à l’Antenne Paris (10, rue la Vacquerie 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargé de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio / L’Antenne Paris. Réalisation : Sébastien Salis. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

Podcast
En cours de lecture

Surprenant Vince Staples

NoFun E79 Vince Staples.mp3

NoFun E79 Vince Staples.mp3

Télécharger Télécharger ( 42 Mo )

Deuxième album, huitième projet déjà pour le jeune rappeur de Long Beach, “Big Fish Theory” s’éloigne du rap pour tendre vers la musique club et dance, en empruntant des sonorités parfois froides et angoissantes de la musique électro. Vince Staples progresse, épure son propos, tout en restant un personnage drôle et corrosif dans son humour, érudit et conscient, qui déconstruit l’image du rap comme musique matérialiste. De ce disque surprenant, qui parle de destruction et de chaos sur une musique dansante, ressort un sentiment d’urgence, et certes un peu de confusion. Peut-être est-il à prendre comme un test de plus qui conserve le fil rouge de toutes les expérimentations de Staples : montrer les troubles que traversent les jeunes noirs dans la société américaine.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Aurélien Chapuis et Brice Bossavie.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Ice Cube, Fantastic Damage (El-P, 2002), Flume, GTA, Gorillaz, Jimmy Edgar, Sophie (PC Music), Krampf, Zack Sekoff, Superpoze, Lomepal, To Pimp a Butterfly (Kendrick Lamar, 2015), Yeezus (Kanye West, 2013), Jay-Z, Summertime ‘06 (Vince Staples, 2015), No I.D., Clams Casino, DJ Dahi, Danny Brown, Damon Albarn, Prima Donna (Vince Staples, 2016), 2Chainz, Stromae, Architechnology (Rubberoom, 1999).

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoFun >> @nofun-reco

Podcast
En cours de lecture

Jay-Z, toujours pertinent ?

Jay ZV2.mp3

[AVERTISSEMENT : la précédente émission a été mise hors ligne car on utilisait 15 secondes d'extrait musical. On la reposte sans les extraits, mais avec notre indignation et lassitude de pas pouvoir faire notre boulot.]

Superhéros du rap mondial, personnage hip-hop ultime, Shawn Carter détricote Jay-Z et tombe le masque malgré le faste et les milliards de dollars, change d’image dans 4:44. Mais tout en conservant son véritable talent : être le rappeur que l’on veut qu’il soit, au bon moment, en montrant une nouvelle facette de son personnage. Jusque là emprisonné dans le rôle de l’intouchable businessman qui ne se trompe jamais, Jay-Z version 2017 parle de sa famille, sa paternité, du coming-out de sa mère de la même manière dont il parlait du crack avant, et signe son album le plus personnel. Alors pas de hits, Shawn fait ça “pour la culture” à travers des clins d’oeils dans des samples de No I.D. Entre les samples et le texte se noue un dialogue fin, une ambiance intime, avec un bon flow prenant, qui n’est pas là pour choquer ou pour la performance technique, même si la prise de risque est limitée et le talent pas réellement forcé. Un album à apprécier comme un nouveau chapitre dans la carrière de Jay-Z. Ou un épilogue.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Aurélien Chapuis, Nicolas Pellion et Raphaël Da Cruz.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

No I.D., Kanye West, Nas, American Gangster (Jay-Z, 2007), Magna Carta… Holy Grail (Jay-Z, 2013), Kendrick Lamar, Rihanna, Lemonade (Beyoncé, 2016), Solange, Quincy Jones, Hola’ Hovito (Jay-Z & Timbaland, The Blueprint, 2001), The Notorious B.I.G., Def Jam, Vince Staples, Izzo (H.O.V.A.) (Jay-Z & Kanye West, The Blueprint, 2001), Nina Simone, Donny Hathaway, Stevie Wonder, The Fugees, Lauryn Hill, Watch the Throne (Jay-Z & Kanye West, 2011), Nobody’s Smiling (Common, 2014), Rick Ross, The Story of O.J. (Jay-Z, 4:44, 2017), Wesley’s Theory (Kendrick Lamar, To Pimp a Butterfly, 2015), FML (Kanye West feat The Weeknd & Caroline Shaw, The Life of Pablo, 2016), 30 Hours (Kanye West, The Life of Pablo, 2016), Migos, Starlito, Roc Marciano, Vol. 3… Life and Times of S. Carter (Jay-Z, 1999), Kingdom Come (Jay-Z, 2006), Neva Left (Snoop Dogg, 2017), Drake, H.N.I.C (Prodigy, 2000), Mobb Deep, H.N.I.C Pt.2 (Prodigy, 2008), Return of the Mack, Product of the 80’s (Prodigy, 2008), Chief Keef, Lil Durk.

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

LA RECO DE NICOLAS PELLION
H.N.I.C, le premier album de Prodigy, ancien membre de Mobb Deep et décédé il y a quelques semaine. Un rappeur très naturel (Jay-Z devait rêver de lui ressembler), et une des plus grosses légendes qui a inspiré l’immense majorité du rap français depuis 1995.

LA RECO DE RAPHAEL DA CRUZ
Nobody’s Smiling de Common, aussi produit par No I.D., excellent album peu connu, parfait pour poursuivre la découverte du travail de No I.D.

LA RECO D’AURÉLIEN CHAPUIS
In My Lifetime, Vol. 1 de Jay-Z (1997).

LA RECO DE MEHDI MAIZI
“Héros malgré lui”, un film très peu connu de Stephen Frears avec Dustin Hoffman (1992), dans lequel le lien entre un père et son fils peut faire écho à Jay-Z.

CRÉDITS

Enregistré le 04 juillet 2017 à l’Antenne Paris (10, rue la Vacquerie 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargé de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio / L’Antenne Paris. Réalisation : Sébastien Salis. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

Podcast
En cours de lecture

Big Boi, 2Chainz, Young Thug : le père, le tonton et le fils

NoFun - Atlanta.m4a

NoFun - Atlanta.m4a

Télécharger Télécharger ( 86 Mo )

Trois générations, trois rappeurs d’Atlanta, trois albums parus le même jour. Big Boi d’abord, toujours autant de style dans son rap, fidèle à lui-même 20 ans après, qui quitte l’influence pop de son dernier album pour revenir à un esprit funk, même si le grain de folie d’Outkast manque un peu. 2Chainz ensuite, avec un album bien construit et cohérent qui synthétise son style musical de la dernière décennie sans nostalgie mal placée. Lui le sidekick de tous les poids lourds du rap, arrive à sortir un album de vieux qui parle aux jeunes, qui rappelle qu’il joue un rôle bien plus important que celui du featuring parfait. Young Thug enfin, réalise quelques fantasmes country dans une succession de singles plus qu’un album qui mettent en avant sa voix unique. Toujours à la recherche d’une performance vocale, dans sa tentative de fluidifier sa musique et d’épurer sa musique, il propose une démonstration de possibilités de musique pop à travers le rap, Subtil, mais un peu en dessous de ses précédentes productions.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Aurélien Chapuis et Nicolas Pellion.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Boomiverse (Big Boi, 2017), Sir Lucious Left Foot : The Son of Chico Dusty (Big Boi, 2010), E.B.B.T.G, Eazy Breezy Beautiful Thugger Girls (Young Thug, 2017), Pretty Girls Like Trap Music (2Chainz, 2017), Speakerboxxx/The Love Below (Outkast, 2003), Vicious Lies and Dangerous Rumors (Big Boi, 2012), Big Grams (Big Boi & Phantogram, 2015), Organized Noize, Goodie Mob, TLC, Dungeon Family, In The South (Big Boi feat. Gucci Mane, Pimp C, Boomiverse, 2017), Drake, ATLiens (Outkast, 1996), Aquemini (Outkast, 1998), Int’l Players Anthem (UGK feat Outkast, 2007), André 3000, Three 6 Mafia, Georges Clinton, Dr. Like, Ke$ha, Cash Machine (D.R.A.M., Big Baby D.R.A.M., 2016), Migos, E-40, Snoop Dogg, Too $hort, Sly and the Family Stone, Louis Farrakhan, Lil Wayne, Kanye West, ColleGrove (2Chainz & Lil Wayne, 2016), OJ da Juiceman, Good Drank, (2Chainz, Gucci Mane & Quavo, 2017), Nicky Minaj, Swae Lee, Travis Scott, French Montana, Mike Will Made It, Murda Beatz, B.O.A.T.S. II : Me Time (2Chainz, 2013), Lil Uzi Vert, We Are Young (Fun. feat Janelle Monàe, 2011), Kevin Gates, Adèle, Taylor Swift, Yoko Ono, Rick Ross, Barter 6 (Young Thug, 2015), Jeffery (Young Thug, 2016), Rich Gang Tha Tour : Part 1 (Young Thug, 2014), Birdman, Ed Sheran, Junior Reid, Rihanna, Future, Wheezy, Millie Go Lightly, On Fire (Tha Carter, Lil Wayne, 2004), About The Money (T.I. feat Young Thug, 2014).

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

LA RECO DE RAPHAËL DA CRUZ
Le trio avait quelques problèmes, mais a fini par se retrouver : Organized Noize a sorti un EP réussi il y a quelques mois, sobrement intitulé “Organized Noize”. Big Boi et Earth Wind and Fire dans l’esprit, 2Chainz est dessus, et beaucoup de bordel et beaucoup de magie. Parce c’est Organized Noize.

LA RECO D’AURÉLIEN CHAPUIS
Ice Cube ressort Death Certificate (qui a 25 ans cette année) avec trois nouveaux morceaux. Du rap toujours aussi hargneux, violent et cohérent.

LA RECO DE NICO PELLION
Thot Breaker de Chief Keef, son album le plus accessible depuis longtemps.

LA RECO DE MEHDI MAIZI
Le R’n’B de Jorja Smith et son album “Teenage Fantasy”.

CRÉDITS

Enregistré le 20 juin 2017 à l’Antenne Paris (10, rue la Vacquerie 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargé de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio / L’Antenne Paris. Réalisation : Sébastien Salis. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Disiz a-t-il sorti son classique ?

NoFun - Disiz - Mix PAD.m4a

NoFun - Disiz - Mix PAD.m4a

Télécharger Télécharger ( 62 Mo )

Nouvel album, nouvelle étiquette pour Disiz, qui se renouvelle encore sur “Pacifique” son onzième album. “Les émotions sont des vagues, elles nous submergent” : le ton est donné. Contemplatif, pop, mélodieux et cohérent, à chaque morceau sa teinte. Disiz se laisse porter par ses souvenirs et ses émotions, en allant chercher dans sa boîte à souvenirs. Deux axes traversent les titres : le temps qui passe et l’enfant qui reste en lui. Triste, presque dépressif, un ton romantique parfois un peu raté, il n'empêche que la première moitié de l’album est parfaite. Mais quelque part au milieu, Disiz se perd, comme sur ses précédents albums. Trop appliqué ? Trop long ? Dans Pacifique, il y a tout ce qu’il faut, mais il y en a trop.

Animé par Mehdi Maïzi avec Aurélien Chapuis et Raphaël Da Cruz.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Pacifique (Disiz, 2017), Rap Machine (Disiz, 2015), Lucide (Disiz, 2012), Extra-lucide (Disiz, 2012), Transe-lucide (Disiz, 2014), Jeu de Société (Disiz La Peste, 2003), La fille de la piscine (Disiz La Peste, Pacifique, 2017), Carré Bleu (Disiz La Peste, Pacifique, 2017), Jok’Air, Columbine, PNL, Autre espèce (Disiz La Peste, Pacifique, 2017), Radeau (Disiz La Peste, Pacifique, 2017), Dans le ventre du crocodile (Disiz Peter Punk, 2010), Le poisson rouge (Disiz La Peste, 2000), Itinéraire d’un enfant bronzé (Serigne M’Baye, 2004), Disiz the End (Disiz, 2009), Stromae, Splash, Ponko, Street Fabulous, Hamza, Damso, Krisy, Marquise (Disiz La Peste, Pacifique, 2017), Ma Benz (NTM feat Lord Kossity, 1998), Rencontres du 3ème type (Steven Spielberg, 1977), Scarifications (Abd Al Malik produit par Laurent Garnier, 2015), Poisson étrange (Disiz La Peste, Pacifique, 2017), ADN (Disiz La Peste, Pacifique, 2017), Nekfeu, Grems, Démaquille toi (Rouge à lèvres, 2008), J’pète les plombs (Disiz, Le Poisson Rouge, 2000), Joey Starr, Booba, Macarena (Damso, Ispéité, 2017), Quand j’serai chaos (Disiz La Peste, Pacifique, 2017), Quand j’serai KO (Alain Souchon, 1988), Marche à l’ombre (Renaud, 1980), Grande colère (Disiz, 2016), Rick Rubin.

CRÉDITS

Enregistré le 20 juin 2017 à l’Antenne Paris (10, rue la Vacquerie 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargé de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio / L’Antenne Paris. Réalisation : Sébastien Salis. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Jok'Air, rappeur pop

NoFun Jokair.mp3

NoFun Jokair.mp3

Télécharger Télécharger ( 34 Mo )

Seulement six mois après la séparation de la MZ, Jok’air est devenu le rappeur préféré des… rappeurs français, et a déjà l’air d’un artiste solo installé et identifié. “Je suis Big Daddy” confirme une impression : Jok’Air a un vrai goût pour le chant, et infuse dans sa musique des échos de variété vintage. Synthés des années 80, accords soft rock, pop électronique sombre entre mystère et bubblegum, dans un ensemble inspiré de quelque chose de très français. Sa faiblesse ? Ses textes un peu naïfs et ingénus. Sa force ? Son chant sans autotune aux intentions justes. Plus Jok’Air s’éloigne du rap pour aller vers la pop, plus sa musique gagne en intérêt. Peut-être va-t-il essayer de récupérer la place vacante du chanteur du rap français ? En attendant, il teste et tente de trouver sa patte musicale, dans cette mixtape un peu “crash test” non dénuée d’intérêt.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Aurélien Chapuis et Nicolas Pellion.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Je suis Big Daddy (Jok’air, 2017), MZ, Les Princes (MZ ft. Nekfeu, La Dictature, 2016), La mélodie des quartiers pauvres (Jok’air, Big Daddy Jok, 2017), Deen Burbigo, Mac Tyer, Sidisid, Laylow, Hyacinthe, Jacques Brel, Serge Gainsbourg, Renaud, Georges Brassens, PNL, Mylène Farmer et Laurent Boutonnat, Jeanne Mas, Elsa, Eagle-Eye Cherry, Ysa Ferrer, Mariama (Jok’air, 2017), Mr Dela (Butter Bullets), Madame Monsieur, Christine and the Queens, Affaire de famille (MZ, 2015), La dictature (MZ, 2016), Travis Scott, Lil Uzi Vert, Booba, Hache-P, Rohff, The Weeknd, Maître Gims, Le chant de lucifer (Jok’air), Plus rien ne m’étonne (Jok’Air ft Chich, Je suis big daddy, 2017), Doc Gyneco, Nirvana, Macarena (Damso, Ipséité, 2017), Premier métro (Zekwé Ramos, Frapp Musiq, 2016), Cigarette (Jok’air feat Serge Gainzbeur, Je suis Big Daddy, 2017), Vald, Philippe Katerine, Sébastien Tellier, Alkpote, Steevie Wonder, Katy Perry, Gucci Mane, Stromae, Jidenna, Calogero, Stanislas, Creep (Radiohead, My Iron Lung, 1994), Nas, Lil Yachty, Kenji Girac, Etienne Daho, Nate Dogg, Thundercat, MHD

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoFun >> @nofun-reco

Podcast
En cours de lecture

Retour au lycée avec Lil Yachty

NoFun Lil Yachty.mp3

NoFun Lil Yachty.mp3

Télécharger Télécharger ( 40 Mo )

Atypique, original et magnétique, Lil Yachty attire le regard et l’oreille. A seulement 19 ans, son premier véritable album, “Teenage emotions” met en scène son personnage de cartoon dans un monde couleur pastel aux costumes extravagants, sur un son pop des années 80’s mêlé au rap des années 2010. “Weirdo” côté personnage, Lil Yachty reste pourtant très convenu dans sa musique malgré quelques fulgurances, et propose un album sans trop de nuances et marqué par les histoires amoureuses, à l’image de l’adolescence. En voulant plaire à tout le monde, Lil Yachty vend parfois plus une marque et une histoire que son style musical. Peut-être n’est-il pas celui qui révolutionnera le rap, mais celui qui fera le bilan d’une époque, en synthétisant toutes les énergies de la pop urbaine actuelle.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Aurélien Chapuis, Nico Pellion et Raphaël Da Cruz.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

The Truman Show (Peter Weir, 1998), Lil Boat (Lil Yachty, 2016), Summer Songs (Lil Yachty, 2016), Minnesota (Lil Yachty feat Quavo, Skippa da Flippa, Lil Boat, 2016), Moments in Time / Running with a Ghost / Made of Glass (Lil Yachty, Teenage Emotions, 2017), Bring it back (Lil Yachty, 2017), Migos, Lil Wayne, Kendrick Lamar, Fetty Wap, DN (Digital Nas), Better, la Kame House (Dragon Ball Z), Porco Rosso, No more LY, 808s and Heartbreak (Kanye West, 2008), Harley, Priorities, Eazy-E, Uber Everywhere (MadeinTYO, 2016), Skateboard P (MadeinTYO, 2016), Joe Budden, Rae Sremmurd, Gucci Mane, Young Thug, Lil Wayne, Ol’ Dirty Bastard (ODB), Chief Keef, Soulja Boy, Lil B (The BasedGod), 2pac, The Notorious B.I.G., Peek A Boo (Lil Yachty feat Migos, 2017), No More (Lil Yachty, teenage Emotion, 2017), Kanye West, Justin Bieber, Il Takes Two (Carly Rae Jepsen feat Lil Yachty, 2017), Claude Engel, Le Youki (Richard Gotainer, 1995), Début de soirée, Coach K, Broccoli (Big Baby D.R.A.M feat Lil Yachty, 2016), iPsy (KYLE feat. Lil Yachty, 2017), Trap Queen (Fetty Wap, 2015), Lil Uzi Vert, Afrika Bambaataa, Loving You (Minnie Riperton, 1974), Famous Dex, Jadakiss, YG, Dj Mustard, Lil’Flip, Corrupted, The Jacka, So Cocaïne (Gunplay, 2017), Late Summers (Jay Prince, 2017), Future.

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoFun >> @nofun-reco

Podcast
En cours de lecture

Rewind #10 - When disaster strikes de Busta Rhymes

Rewind#10 - Busta - MIX PAD.m4a

Rewind#10 - Busta - MIX PAD.m4a

Télécharger Télécharger ( 41 Mo )

En 1997, Busta Rhymes prend un nouveau virage musical avec “When Disaster Strikes”, son deuxième album qui augure le second âge d’or du rap New-Yorkais : rugueux, basique, mais avec des incursions pop plutôt que jazzy et des sons plus brillants. Et des personnalités exubérantes qui crèvent l’écran, comme Busta. Grimaces verbales, mimiques à tout va, flow imprévisible haché et rythmé, écriture abstraite et absurde, ce rappeur loufoque aussi expressif dans sa voix que dans son attitude rompt avec le sérieux et l’immobilité des rappeurs de l’époque. Devenu une icône chérie du public avec cet album charnière et ses clips, Busta deviendra une référence sans album majeur. Pour certains, “When disaster strikes” en est un, alors vingt ans après, Rewind.

Animé par Mehdi Maïzi et Raphaël Da Cruz.

REFERENCES CITEES DANS L'ÉMISSION

Busta Rhymes, A Future Without a Past… (Leaders of the New School, 1991), Scenario (A Tribe Called Quest, The Low End Theory, 1991), Q-Tip, Flava In Ya Ear (Craig Mack feat Notorious B.I.G., LL Cool J, Busta Rhymes & Rampage, Project Funk da World, 1994), The Coming (Busta Rhymes, 1996), 2Pac, Life After Death (The Notorious B.I.G., 1997), No Way Out (Puff Daddy, 1997), Temps Mort (Booba, 2002), Panthéon (Booba, 2004), Jay Dee (J Dilla), Put your hands where my eyes could see (Busta Rhymes, When disaster strikes, 1997), Sweet Green Fields (Seals & Crofts, 1976), Shamello, Erick Sermon, Prodigy, Mobb Deep, 4,3,2,1 (LL Cool J feat Method Man & Redman, Canibus & DMX, Phenomenon, 1997), Nef The Pharaoh, The Message (Grandmaster Flash, The Message, 1982), Last Night a DJ Saved My Life (Indeep, 1982), Turn it up (Busta Rhymes, When disaster strikes, 1997), Love and Happiness (Al Green, I’m Still in love with You, 1972), Panjabi MC, Beware (Panjabi MC feat. Jay-Z), Nas, Jay-Z, The Notorious B.I.G., Prodigy, Big Pun (Big Punisher), Cam’ron, Némir, Young Thug, Un Prince à New York (John Landis, 1988), L’Arme fatale (Richard Donner, 1987), Genesis (Busta Rhymes, 2001), Busta Flex, Saïan Supa Crew, Akhenaton, Don’t Cha (The Pussycat Dolls feat Busta Rhymes, 2005), Snoop Dogg, Dr Dre, The Neptunes, Extinction Level Event (Busta Rhymes, 1998), DJ Scratch, Twista, What’s It Gonna Be ?! (Busta Rhymes feat Janet Jackson, 2006), Anarchy (Busta Rhymes, 2000), Break Ya Neck (Busta Rhymes, Genesis, 2001), Make It Clap (Busta feat. Sean Paul & Spliff Starr, 2002), I Know What You Want (Busta feat Mariah Carey, 2002)

CRÉDITS

Enregistré le 23 mai 2017 à l’Antenne Paris (10, rue la Vacquerie 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargé de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio / L’Antenne Paris. Réalisation : Sébastien Salis. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Snoop Dogg, le fabuleux destin

NoFun - Snoop.mp4

NoFun - Snoop.mp4

Télécharger Télécharger ( 72 Mo )

Vingt-cinq ans de carrière au compteur, l’heure du retour aux origines pour le chien de Long Beach, qui sort son quinzième album solo, Neva Left, le meilleur qu’il puisse faire en 2017. Celui qui a touché à tout sans perdre sa crédibilité respecte sa légende, aime d’où il vient et le prouve, en sortant un album hommage à ses amis des débuts, une grande fête qui réunit toutes les générations du rap. Sorte de coup d’oeil dans le rétroviseur, ce son à la fois vieux et actuel (malgré quelque titres dispensables) peut se connecter avec tous ses anciens albums, révèle toutes les périodes et les influences de Snoop sans tomber dans la caricature. Une fois de plus, Snoop Dogg appose la marque du cool sur tout ce qu’il touche, et réaffirme sa volonté d’être impliqué aujourd’hui encore dans l’identité californienne.

Animé par Mehdi Maizi avec Nicolas Pellion, Aurélien Chapuis et Raphaël Da Cruz.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Doggystyle (Snoop Dogg, 1993), Bush (Snoop Dogg, produit par Pharell Williams, 2015), Battlecat, Vapors (Snoop Dogg, Tha Doggfather, 1996), Charlie Wilson, Tina Marie, Wiz Khalifa, Toss It (Snoop Dogg & Too Short & Nef the Pharaoh, 2017), Still here (Snoop Dogg feat Kendrick Lamar, 2017), Rick Rock, The Dynasty (Jay-Z & Rick Rock, 2000), Hyphy (The Federation feat E40, 2004), 415, Richie Rich, E-40, Slick Rick, Beautiful (Snoop Dogg feat Pharrell Williams, 2002), K Camp, Mount Kushmore (Snoop Dogg feat Redman & Method Man & B-real, 2017), C.R.E.A.M. (Wu-Tang Clan, Enter the Wu-Tang, 1993), A Tribe Called Quest, Biz Markie, League of starz, Malice ‘N Wonderland (Snoop Dogg, 2009), Coolaid (Snoop Dogg, 2016), YG, G-Perico, Problem, Nipsey Hussle, Krs-One, Sexual Seduction (Snoop Dogg, Ego Trippin’, 2008), Sweat (Snoop Dogg feat David Guetta, 2010), Get Lucky (Daft Punk feat Nile Rodgers & Pharrell Williams, R.A.M, 2013), Blurred Lines (Robin Thicke feat Pharrell Williams, Blurred Lines, 2013), Happy (Pharrell Williams, Happy, 2013), Stevie Wonder, Signs (Snoop Dogg feat Charlie Wilson & Justin Timberlake, 2005), 7 Days of Funk (Snoopzilla & Dâm-Funk, 2013), West Coast Theory (Maxime Giffard, 2009), Fredwreck, Daz Dilinger, My #1 Priority (Snoop Dogg, 2010), Tha Last Meal (Snoop Dogg 2000), Paid tha Cost to Be da Bo$$ (Snoop Dogg, 2002), Richard Segal Huredia, 2001 (Dr Dre, 1999), Rohff, Wu-Tang Clan, Redman, Busta Rhymes, Rakim, Vapors (Biz Markie, 1988), Georges Clinton, My Medicine (Snoop Dogg feat Willie Nelson, Ego Trippin’, 2008), Tha Blue Carpet Treatment (Snoop Dogg, 2006), Suge Knight, 2 of Amerikaz Most Wanted (2pac & Snoop Dogg feat All Eyez on Me, 1996), Let’s get blown (Snoop Dogg & Pharrell Williams, 2004), Rythms & Gangsta : The masterpiece (Snoop Dogg, 2004), Ego Trippin’ (Snoop Dogg, 2008), Teddy Riley, DJ Quik, Lil Wayne.

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

LA RECO DE NICO PELLION
Snoop Dogg représente le côté ensoleillé de Los Angeles, et School Boy Q le côté sombre, à la James Ellroy, avec les flics corrompu. A écouter : “Blank Face” de School Boy Q (2016),

LA RECO DE RAPHAEL DA CRUZ
Snoop Dogg dans le documentaire West Coast Theory disait “Je veux que le son sonne lourd”, Droop-E le prend à la lettre avec “Hungry and Humble” (2013).

LA RECO D’AURÉLIEN CHAPUIS
Nef the Pharaoh prend le relai de E40, et sort un album réussi “The Chang Project” qui capture le son pop du moment.

LA RECO DE MEHDI MAIZI
Vince Staple et le titre Big fish, l’album est à paraître.

CRÉDITS

Enregistré le 23 mai 2017 à l’Antenne Paris (10, rue la Vacquerie 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargé de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio / L’Antenne Paris. Réalisation : Sébastien Salis. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

Podcast
En cours de lecture

Rewind #9 - Gorillaz, Plastic Beach

NoFun Rewind Gorillaz.mp3

NoFun Rewind Gorillaz.mp3

Télécharger Télécharger ( 24 Mo )

Focus sur l’île très particulière de Gorillaz, à une époque où l’écologie n’avait pas la place qu’elle a aujourd’hui. Retour en 2010 avec la parution de ce disque ambitieux, profondément écolo, qui a réussi à conserver une cohérence malgré le mélange des influences et idoles de Damon Albarn, qui invite ses héros pour obtenir un casting de stars : Bobby Womack, Snoop Dogg, De La Soul, Mos Def… Sorte de laboratoire musical personnel aux tonalités mélancoliques, Plastic Beach n’aura pas détrôné Demon Days au panthéon de la discographie du groupe, mais ses influences se retrouvent dans leur dernier album Humanz.

Animé par Mehdi Maïzi avec Brice Bossavie

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Humanz (Gorillaz, 2017), Demon Days (Gorillaz, 2005), Plastic Beach (Gorillaz, 2010), Blur, The Good the Bad and the Queen (Damin Albarn, 2007), Vingt mille lieues sous les mers (Jules Verne, 1869), L’île mystérieuse (Jules Verne, 1875), Danger Mouse, Dan the automator, Snoop Dogg, Mos Def, Bobby Womack, Little Dragon, Lou Reed, De La Soul, Stylo (Plastic Beach, Gorillaz, 2010), My Beautiful Dark Twisted Fantasy (Kanye West, 2010), All off the light (Kanye West feat Elton John, My Beautiful Dark Twisted Fantasy, 2010), Rick Ross, Superfast Jellyfish (Plastic Beach, Gorillaz, 2010).

CRÉDITS

Enregistré le 11 mai 2017 à Spinoza (6-8 rue Spinoza, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargé de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio / L’Antenne Paris. Réalisation : Jules Krot. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com