NoFun

NoFun

L'émission musicale qui fait mentir son nom.

NoFun

L'émission musicale qui fait mentir son nom. Chaque semaine, Mehdi Maizi réunit une équipe de connaisseurs pour décrypter les dernières tendances sonores.

Podcast
En cours de lecture

Grems, rappeur sans étiquette

NoFun Grems.mp3

Marginal, défricheur, touche à tout, graffeur émérite, présent en filigrane dans le rap français depuis plus de quinze ans, héros et catalyseur du rap alternatif au début des années 2000, Grems ressort un album après cinq années d’absence passées à griffonner les brouillons de “Sans Titre #7”, et de ce qui est peut-être son meilleur album. Des textes moins bruts de décoffrage, plus rigoureux tout en fonctionnant toujours à l’instinct, son bordel organisé et maîtrisé - sa marque de fabrique - est toujours là. Jazzy dans l’esprit, Grems obéit au règles du rythme et des rimes, place le son avant le sens, reste très technique sans rapper au kilomètre. Plus artiste touche à tout que rappeur qui dépend financièrement de sa musique, le punk Grems n’a rien à perdre, plus rien à prouver, n’en a rien à faire de l’écosystème rap, mais se place pourtant comme un rappeur très actuel, dans l’air du temps, meilleur représentant du rap indépendant.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Brice Bossavie, Nicolas Pellion et Aurélien Chapuis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
Disiz La Peste, Ill, Nekfeu, Sako, Foreign Beggars, Sans Titre #7 (Grems, 2018), Def Jux, Company Flow, Klub des loosers, TTC, La Caution, Collectif La Fronce, Nemir, Greg Frite, Roméo Elvis, Merdeuse (Grems, Algèbre, 2004), Bâtards Sensibles (TTC, 2004), Kekra, Zone (Orelsan feat Nekfeu & Dizzee Rascal, La fête est finie, 2017), Moodymann, Lunatic, Booba, Algèbre 2.0 (Grems, 2011), Algèbre (Grems, 2004), BigFlo & Oli, Airmax (Grems, 2006), XXXTentacion, Tambour Battant, Rouge à Lèvres (Grems & Le4Romain & KillerSounds), Broka Billy (Grems, 2010), Lomepal, Rezinsky.

CRÉDITS
Enregistré le 17 janvier 2018 à La REcyclerie (83 boulevard Ornano, Paris 18ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS
Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

N.E.R.D, l'intention meilleure que la réalisation ?

NoFun NERD.mp3

Pharrell Williams, Chad Hugo et Shay Haley sont de retour après 7 ans d’absence et “Nothing” produit par Daft Punk. Avec “No-one Ever Really Dies”, N.E.R.D rassemble pour un album Rihanna, Gucci Mane, Wale, Kendrick Lamar, André 3000… et s’inscrit dans la vague engagée de la pop américaine, qui se découvre une nouvelle conscience politique et sociale. Alors Pharrell, un punk ? N’a-t-il pas plutôt envie d’avoir une opinion, sans aller jusqu’au bout de son engagement ? Les clips montrant des manifestations inspirées du mouvement ”Black Lives Matter” ne virent-elles pas à l’édito mode ? Même si les chroniqueurs de NoFun ne tranchent pas le débat, tous s’accordent à dire que l’intention est là. L’urgence est palpable, tout comme un sentiment de montagnes russes au cours des 11 titres - une concision significative - de pop complexe et non linéaire. Véritable défouloir arty de Chad et Pharrell, cet album dans la veine expérimentale des précédents mélange plein de styles, rassemble les bonnes idées mais déçoit par sa réalisation. Il possède pourtant l’avantage de créer une nouvelle esthétique cheap, sorte de synthèse de l’époque actuelle.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Aurélien Chapuis, Raphaël Da Cruz et Shkyd.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
No-One Ever Really Dies (N.E.R.D, 2017), Rihanna, Kendrick Lamar, Ed Sheeran, André 3000, Future, Gucci Mane, M.I.A., Pharrell Williams,, The Neptunes , Chad Hugo, In Search Of… (N.E.R.D., 2001), Tyler The Creator, Frank Ocean, Nothing (N.E.R.D, 2010), Despicable Me (Chris Renaud et Pierre Coffin, 2010), Revival (Eminem, 2017), Hot and Fun, She wants to move, Lemon, Don’t do it, Suicide, Gang of Four, Devo, P. Diddy, turn of the lights (Future), Girl (Pharrell Williams, 2014), Blurred Lines (Robin Thicke, 2013), Dead Kennedys, Blitzkrieg Bop (The Ramones, 1976), Thundercat, Le Pacte des loups (Christophe Gans, 2001), Samuel Le Bihan, Jean Yanne, Vincent Cassel, Gladiator (Ridley Scott, 2000), Pierrot le fou (Jean-Luc Godard, 1965), Migos, Lil Uzi Vert, Joey Badass, Rockstar (T-Pain feat Joey Badass, 2017), Life as a fish (Pharrell Williams, Nothing, 2010), Swae Lee.

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO DE SHKYD : l’album “Nothing” de N.E.R.D (2010), à écouter sans modération (sauf le titre avec Nelly Furtado).

LA RECO D’AURELIEN CHAPUIS : il y a 10 ans sortait l’album “Make Sure They See My Face” de Kenna (2007)

LA RECO DE RAPHAEL DA CRUZ : la prod de Pharrell Williams pour Migos, sur “Stir Fry”, qui reprend la mélodie de “The Champ” de the Mohawks.

LA RECO DE MEHDI MAIZI : Blakroc produit par Damon Dash avec Les Black Keys et Mos Def, Jim Jones, Raekwon et même NOE.

CRÉDITS
Enregistré le 04 janvier 2018 au Théâtre de L’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS
Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Eminem loses himself

NoFun Eminem.mp3

NoFun Eminem.mp3

Télécharger Télécharger ( 39 Mo )

Revival signe le retour d’Eminem et se révèle ironiquement l’album d’un rappeur qui n'arrive plus à prouver son talent. Plus aussi drôle, aussi acide, la rage a disparu au profit d’un pur exercice d’écriture, d’un rap très agressif, sec et technique, saccadé sans flow mélodiques, qui coule difficilement sur la prod. Facepalm sur fond de drapeau américain, la pochette résume tout le storytelling : le nouvel Eminem est un rappeur conscient. Sauf que Marshall Mathers, qui n’a jamais été un rappeur engagé sur le plan politique et qui se rêve rebelle et principal opposant à Trump, a des textes qui oscillent entre la revue d’actualité et les charges politiques convenues. Incapable de se moquer de figures sans aller sur des lieux communs, même sa tentative de ressusciter Slim Shady avec des blagues salaces échoue. Tel un ancien champion qui court après ses trophées.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Nicolas Pellion et Aurélien Chapuis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Revival (Eminem, 2017), 8 Mile (Curtis Hanson, 2002), Love the way you lie (Eminem ft. Rihanna, 2010), Forever (Drake, Kanye West, Lil Wayne, Eminem, 2002), Pink, Beyoncé, Ed Sheeran, Dizaster, Royce da 5’9”, Walk on water (Revival, Eminem, 2017), Renaud, Lady Gaga, 4Chan, White America (The Eminem Show ), Recovery (Eminem, 2010), The Marshall Mathers LP 2 (Eminem, 2013), Anna Nicole Smith, Encore (Eminem, 2004), Rick Rubin, Run DMC, Aerosmith, Boogie Nights (Paul Thomas Anderson, 1997), Mark Wahlberg, Cranberries, Joan Jett, 4:44 (Jay-Z, 2017), Lauren Hill, Alex da Kid, LL Cool J, Beastie Boys, ZZ Top, DJ DMD, Skylar Grey, MC Solaar, Chloraseptic (Eminem, Revival, 2017), Mr. Porter, Tech N9ne, Nas, Just Blaze, Book of Rhymes (God’s Son, Nas, 2002), Relapse (Eminem, 2009), Infinite (Eminem, 1996), Dr Dre, Jimmy Iovine, Kill you, Passionfruit (Drake, More Life, 2017), Lil Wayne, Kendrick Lamar, Playboi Carti, Spoonie Gee, Schoolly D, Cool C, Disposable Arts (Masta Ace, 2001), A Long hot Summer (Masta Ace, 2004), Tee Grizzley, Payroll Giovanni, Jaden Smith, Macklemore, Humble Beast (G Herbo, 2017), Johnny Cash, Depeche Mode, Nine Inch Nails, Reign in Blood (Slayer, 1986), Straight from the Lab (Eminem, 2003), Jah Rule.

CRÉDITS

Enregistré le 04 janvier 2018 au Théâtre de L’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

NoFun par NoCiné : le hip-hop au cinéma

NoCine VS NoFun Rap au cinema.mp3

NoCine VS NoFun Rap au cinema.mp3

Télécharger Télécharger ( 32 Mo )

NoCiné se la joue à NoFun le temps d’une émission et aborde le thème très large du hip-hop au cinéma.

L’occasion pour les chroniqueurs de revenir sur leurs premiers souvenirs des films hip-hop, les œuvres qui les ont marqués et la manière dont ces deux mondes ne cessent de se nourrir mutuellement. On n'y parle pas seulement bandes-son, mais aussi de l’apport des frères Hugues au cinéma, de la manière hip-hop de Tarantino de faire ses films, de la passion de Kanye West pour Stanley Kubrick, des biopics d’Eminem et 50 cent, et on revient souvent à Ice T. A l’arrivée, un constat : le hip hop n'échappe pas au rouleau compresseur qui régit le monde dans lequel on vit aujourd’hui et est devenu un élément de marketing comme un autre.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Yannick Dahan, David Honnorat et Lelo Jimmy Batista.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Breakin' (Joel Silberg, 1984), Beat Street (Stan Lathan, 1984), Lambada, Set the night on fire (Joel Silberg, 1990), Lambada, la danse interdite (Greydon Clark, 1990), Boyz'n in the Hood (John Singleton, 1998), Menace II Society (Allen Hughes et Albert Hughes, 1993), Do the right thing (Spike Lee, 1993,
New Jack City (Mario Van Peebles, 1991), Friday (F. Gary Gray, 1995), Scarface (Brian De Palma, 1983), La Haine (Mathieu Kassovitz, 1995), Kill Bill (Quentin Tarantino, 2003), Runaway (Kanye West, 2010), CB4 (Tamra Davis, 1993)Riding (Tim Story, 2014), Straight Outta Compton (F. Gary Gray, 2015), All Eyez On Me (Benny Boom, 2017).

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoCiné : @nocine-reco

LA RECO DE DAVID HONNORAT : sur Netflix, on peut éviter The Get Down, la série signée Baz Luhrmann, mais regarder Hip Hop Evolution, documentaire qui retrace l'histoire du hip hop dans le Bronx des années 1970.

LA RECO DE YANNICK DAHAN : New Jack City, CB4 qui jusqu’ici était dur à trouver mais qui vient de ressortir, et tous les films des frères Hugues.

LA RECO DE LELO JIMMY BATISTA : Belly de Hype Williams, réalisateur de clips, qui mélange film gangster et comédie musicale avec Nas et DMX. Et sinon La vengeance de Morsay.

CRÉDITS

Enregistré le 14 décembre 2017 à l’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11e). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : "Soupir Articulé", Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.

Podcast
En cours de lecture

Les NoFun Awards 2017

NoFun Auditeurs Awards v2.mp3

NoFun Auditeurs Awards v2.mp3

Télécharger Télécharger ( 29 Mo )

A l’heure du bilan 2017, NoFun invite trois auditeurs pour élire l’homme rap de l’année, et non, ce n’est pas Damso. Rappeur masqué, discret mais extrêmement influent, Kekra a brillé en 2017 avec deux nouveaux volumes de Vréel et a fait parler de lui en signant presque un sans faute pour les fans de rap. Mais loin de la trap qui cartonne en ce moment, est-ce que le grand public est prêt pour son grime autotuné à la française ? 9 Milli, Charbonne, UZI … autant de titres qui ne sont pas réellement des tubes. Peut-être Kekra n’a-t-il juste pas l'ambition de devenir une tête d’affiche du rap français ?

Podcast animé par Mehdi Maïzi Aaron Piana, Jonatan Masson et Golgoseize

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Freebase, Freebase 2, Freebase 3 (Kekra, 2016), Vréel (Kekra, 2016), Vréel 2, Vréel 3 (Kekra, 2017), 9 Milli (Kekra, Vréel 2, 2017), Charbonné (Kekra, 2017), Aixmax (Grems, 2006) Lescop, PNL, Lacrim, SCH, Zone (Orelsan feat Dizzee Rascal & Nekfeu, La fête est finie, 2017), Dans ma ville on traine (Orelsan, La fête est finie, 2017), Picard Brothers, Pas millionné (Kekra, Vréel 3), Tout Seul (Vréel 3, 2017), UZI (Kekra, Vréel 2, 2017), Moment présent (Vréel 2, Kekra, 2017), Zombie life (Hamza, 2016), 1994 (Hamza, 2017), DKR (Booba, Trône, 2017), Tchoin (Kaaris, 2017), MHD, Madre Mia (Sadek feat. Ninho, #VVRDL, 2017), Pas Joli (Kekra, Vréel, 2106), Master P, Famous Dex, Lil’Boosie (Boosie Badazz), Lexro, United in Love (The Commodores, United, 1986), The Tonight Show (DJ Fresh, 2013), NSMLM (Infinit’, 2017), Plusss (Infinit’, 2015), DJ Weedim, Don Dada Records, M.I.L.S (Nihno, 2016), Alonzo, Fianso (Sofiane), Hornet la Frappe, Rohff, Heuss L’enfoiré, Demi Portion, Alpha Wann, Ipséité (Damso, 2017), Vitrine (Vald feat. Damso, 2017), Mwaka Moon (Kalash feat. Damso, 2017), Mobali (Siboy feat. Benash & Damso, 2017), Noche (Lacrim feat. Damso, 2017), 113 (Booba feat. Damso, 2017), Batterie Faible (Damso, 2016), Intermission (Kekra, Vréel 3, 2017), La petite marchande de porte-clefs (Orelsan, Le Chant des sirènes, 2011).

CRÉDITS

Enregistré le 06 décembre 2017 au Théâtre de L’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

NoCiné par NoFun : L’impasse

NoFun x NoCine L'impasse.mp3

NoFun x NoCine L'impasse.mp3

Télécharger Télécharger ( 48 Mo )

Plutôt Scarface ou L’impasse ? NoFun a choisi son camp, et le temps d’une émission se glisse dans la peau de NoCiné pour vous présenter sa passion pour Brian de Palma, et s’essayer à la critique de film.

Dix ans après Scarface sort L’impasse. Vivement critiqué à sa sortie, le film tranche avec le style De Palma à la réalisation flamboyante quasiment baroque, et avec la représentation habituelle des gangsters de mafia en costard. Carlito Brigante n’est pas comme les autres. Héros tragique condamné dès la première scène sur son lit de mort, on suit cet homme brisé courir à sa perte, malgré son refus d’endosser à nouveau sa vie de brigand à sa sortie de prison. Autant un thriller qu’une romance, un drame qu’un film de gangster, L’impasse est aujourd’hui réhabilité malgré le bide de 1993.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Aurélien Chapuis et Yérim Sar.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Scarface (Brian De Palma, 1983), L’impasse (Brian De Palma, 1993), Les Incorruptibles (Brian De Palma, 1987), Kevin Costner, L’impasse : De la rue au pouvoir (“Carlito’s Way : Rise to Power, Michael Bregman, 2005), Puff Daddy, Benny Blanco, Luis Guzman, Le bûcher des vanités (Brian De Palma, 1990), Outrages (“Casualties of War”, Brian De Palma, 1989), Michael J. Fox, Sean Penn, Bad Lieutenant (Abel Ferrara, 1992), The King of New-York (Abel Ferrara, 1990), Christopher Walken, Le Prince de New-York (Sidney Lumet, 1981), Eddie Murphy, Un prince à New-York (John Landis, 1988), Rohff, Penelope Ann Miller, Tarantino, Le cuirassé Potemkine (Sergueï Eisenstein, 1925), Andy Garcia, Shining (Stanley Kubrick, 1980), Billy Wilder, Viggo Mortensen, De Niro, Dustin Hoffman, Marlon Brando, Franck Dubosc, Christian Bale, Tom Hardy, Larry David, Grand Theft Auto : Vice City (Rockstar Games, 2002), Mission : impossible (Brian De Palma, 1996), Obsession (Brian De Palma, 1976), Blow out (Brian De Palma, 1981), Pulsions (“Dressed to Kill”, Brian De Palma, 1980), Psychose (Alfred Hitchcock, 1960), Les oiseaux (Alfred Hitchcock, 1963), Sueurs froides (“Vertigo”, Alfred Hitchcock, 1958), Phantom of the paradise (Brian De Palma, 1974), Body Double (Brian De Palma, 1984), Carrie au bal du diable (Brian De Palma, 1976), Misery (Rob Reiner, 1990), Kathy Bates, James Caan, Sissy Spacek, Gomorra (Stefano Sollima, 2014 - ), Stranger Things (Matt & Ross Duffer, 2016 - ), Femme Fatale (Brian De Palma, 2002), Antonio Banderas, Snake Eyes (Brian De Palma, 1998), Nicolas Cage, Carla Gugino.

RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO DE NEMO : le triptyque parfait du Hitchcock modernisé par De Palma : “Obsession”, “Blow Out” et “Dressed to kill”.

LA RECO DE YERIM : “Sucez moi” d’Alkpote qui reprend en sample “That’s the way (I like it)” de Kc and the sunshine band, le son qui passe dans le club dans le film “L’impasse”. Et “Outrages”, quasiment oublié pour la bonne perf de Sean Penn. Et “Carrie”.

CRÉDITS

Enregistré le 06 décembre 2017 au Théâtre de L’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

Podcast
En cours de lecture

NoFun décrypte les Grammy Awards

NoFun Grammy.mp3

NoFun Grammy.mp3

Télécharger Télécharger ( 40 Mo )

Le rap et du R’n’B n’ont peut-être jamais été aussi influents qu’aujourd’hui, si l’on en croit leur omniprésence aux prochains Grammy Awards. Dans leurs catégories respectives certes, mais surtout - et c’est une nouveauté -, dans les catégories généralistes. A l’heure du bilan de l’année, on scrute les nommés et les absents lors de la cérémonie : la surprise Childish Gambino, le duel des gagnants Kendrick Lamar - Jay-Z, la touche rétro de Bruno Mars, l’absence de Future, Cardi B et sa reprise de Kodak Black, et de SZA. Et on se demande quels seront les choix des classicistes de l’académie le 28 janvier prochain.

Animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Nicolas Pellion et Aurélien Chapuis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Damso, Awaken, My Love! (Childish Gambino, 2017), The story of O.J. (Jay-Z, 4:44, 2017), Humble (Kendrick Lamar, Damn, 2017), 24K Magic (Bruno Mars, 2017), Melodrama (Lorde, 2017), Jaden Smith, Quest Love, The Roots, Future, Mac Miller, Sly Stone, Parliament Funkadelic, Ludwig Göransson, Community (Dan Harmon, 2009 - 2015), New Girl (Elizabeth Meriwether, 2011), Creed (Ryan Coogler, 2015), Black Panther (Ryan Coogler, 2018), Georges Clinton, Atlanta (Donald Glover, 2016), Kanye West, Thundercat, 03 Greedo, Pascal Nègre, Kamasi Washington, DJ Quik, Suga Free, Alessia Cara, Khalid, Lil Uzi Vert, Julia Michaels, SZA, Despacito (Luis Fonsi, 2017), Migos, Anderson .Paak, Laila's Wisdom (Rapsody, 2017), Flower Boy (Tyler the Creator, 2017), Jamla Records, 9th Wonder, Little Brother, Talib Kweli, Mos Def, Nottz, Busta Rhymes, Aftermath, Hi-Tek, AKH, Meek Mill, Common, Cardi B, Kodak Black, Bodak Yellow (Cardi B, 2017), Nicki Minaj, Monster (Kanye West, 2010), Nabilla, Dani Synthé, Damso, Daniel Caesar, Bruno Mars, PJ Morton, Ledisi, Musiq Soulchild, 6lack, Khalib, The Weeknd, Azealia Banks, TDE, Travis Scott, Mask Off (Future, 2017), Crew (Goldlink feat Brent Faiyaz & Shy Glizzy, At what Cost, 2017), Mýa, Gucci Mane, Kaytranada, Loyalty (Kendrick Lamar feat. Rihanna, D.A.M.N., 2017), 24K Magic (Bruno Mars, 2017), Show em what you got (Public Enemy, 1988), Just Blaze, Anaconda (Nicki Minaj, 2014).

CRÉDITS

Enregistré le 06 décembre 2017 au Théâtre de L’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Rap US : les rookies 2018

osW2vAbj8quZ.128.mp3

osW2vAbj8quZ.128.mp3

Télécharger Télécharger ( 25 Mo )

Kur, Mach-Hommy et 03 Greedo : trois rappeurs US presque inconnus à ce jour, mais futurs talents de 2018 si l’on suit le flair des chroniqueurs de NoFun. Présentations.

Kur rappe depuis la fin des années 2000, mais selon Raphaël n’est qu’à un featuring de prendre la place de Meek Mill dans le coeur des adeptes de “struggle rap”, ce rap de l’urgence, de la lutte pour se sortir de la misère. Son rap est d’une grande intensité avec la rue comme ADN, et un art de poser un décor en quelques lignes, celui de l’Amérique des corners. Nico mise sur Mach-Hommy, qui aurait aimé être chanteur soul, mais qui s’est rabattu sur le rap. Gangster métaphysique, rappeur intello et philosophe, son attitude silencieuse et posée tranche avec les histoires dures qu’il transmet dans son rap organique au son brut et grésillant. Enfin, direction la Californie avec Nemo qui place ses espoirs sur 03 Greedo, sorte de personnage de cartoons qui a traîné ses tatouages et sa jambe blessée dans tous les USA avant de se poser à Watts. Sorte de synthèse de toutes les influences de la Bay Area, sa voix si particulière s’imbrique à la perfection dans ses prods, qu’ils réalise d’ailleurs lui-même.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Nicolas Pellion et Aurélien Chappuis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Focus Vol.1 (Dih-Meh, 2017), La vie augmente Vol.1 (Isha, 2017), 445e nuit (Népal, 2017), Bandit Saleté (Sofiane, 2017), #JesuispasséchezSo (Sofiane, 2017), Lil Wayne, Kur, Chief Keef, Future, Kid Cudi, Meek Mill, G Herbo, Dave East, Don Q, Finally Happened (Kur, 2016), Born Broke Die Rich (Kur & Dave East, 2016), 180 (Kur, 2017), Da 9 (Kur, 2017), Lil Uzi Vert, Breaking Bad, Maaly Raw, The Wire, Stay inside (Earl Sweatshirt & Knxwledge, RBMA Radio), HBO Haitian Body Odor, Michèle Bennett, Jean-Claude Duvalier (Baby Doc), Masta Killa, Wu-Tang Clan, Mos Def, August Fanon, I Don’t Like Shit, I Don’t Go outside (Earl Sweatshirt, 2015), Roc Marciano, Ka, Westside Gunn, MF Doom, Griselda Records, Fête des Morts AKA Dia de los muertos (Mach-Hommy, 2017), Random Black Dude (Earl Sweatshirt), Drake, Jaden Smith, Alchemist, Knxwledge, Anderson .Paak, 03 Greedo, Justice League, Fetty Wap, Kodak Black, YoungBoy, Phil Collins, OMB Peezey, Mozzy, The Jacka, First Night Out (03 Greedo, 2017), YJ, Mafia Business (03 Greedo, 2016), Never Bend (03 Greedo, 2017), With my team (Creek Boyz, 2017).

CRÉDITS

Enregistré le 23 novembre 2017 au Théâtre de L’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Rédaction en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Sébastien Salis. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Faut-il prendre Jaden Smith au sérieux ?

NoFun E90 Jaden Smith.mp3

NoFun E90 Jaden Smith.mp3

Télécharger Télécharger ( 54 Mo )

“Syre” : à seulement 19 ans, le fils de Will Smith sort son premier album et confirme son ambition de devenir rappeur. Mais alors qu’il possède toutes les cartes pour y parvenir - charisme, aura, le nom de son père et de l’argent - il lui manque la plus importante : avoir quelque chose à raconter lorsqu’il parle de lui. Syre est un album nombriliste et une tentative ratée de faire de l’introspection, une suite d’ambitions ratées étouffées par un mélange incompréhensible de références à ses idoles qui frôle la parodie. Jaden veut trop en faire, gâche ses prods et n’arrive pas au bout de ses textes. Jaden veut choquer alors que la provocation est une norme. Jaden veut qu’on le prenne pour un philosophe, une icône, un incompris. L’album qui en résulte est une version sans âme de Kid Cudi, bordélique, sans grande qualité malgré quelques bonnes idées, pratiquement une purge à écouter dans son intégralité. Mais Jaden Smith est en train de devenir une figure importante de la pop culture, alors…

Animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Nicolas Pellion et Aurélien Chappuis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Jean Pierre Cassel, HollySiz, Vinz, Rockin Squat, Jada Pinkett, Willow Smith, Jaden Smith, Karaté Kid (Harald Zwart, 2010), The Get Down (Baz Luhrmann & Stephen Adly, 2016), Kid Cudi, Syre (Jaden Smith, 2017), Nas, kendrick Lamar, The Weeknd, Kanye West, Lido, DONDA, MSFTS, Flume, Hudson Mohawke, Life of Pablo (Kanye West, 2016), Hi De Ho (Cab Calloway, 1934), Fetty Wap, Macklemore, Childish Gambino, My Beautiful Dark Twisted Fantasy (Kanye West, 2010), Graduation (Kanye West, 2007), 30 Rock (Tina Frey, 2006), Community (Dan Harmon, 2009 - 2014), Vampire Weekend, Drake, Travis Scott, Exit Through the Giftshop (Faites le mur !, Banksy, 2010), Men in black (Barry Sonnenfeld, 1997), Wild Wild West (Barry Sonnenfeld, 1999), BLKK SKKKN HEAD (Kanye West, Yeezus, 2013), Jumpman (Drake, 2015), A Good Night (Kamaiyah, 2016), Before I Wake (Kamaiyah, 2017), Watching Movies with the Sound Off (Mac Miller, 2013), Odd Future, Beach House 3 (Ty Dolla $ign, 2017), The-Dream.

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoFun >> @nofun-reco

Podcast
En cours de lecture

Majid Jordan, dvsn : un an après, où en sont-ils ?

NoFun E89 OVO.mp3

NoFun E89 OVO.mp3

Télécharger Télécharger ( 72 Mo )

Deux facettes du R’n’B façon OVO sortent deux albums à quelques semaines d’intervalles, mais sans battage médiatique. Majid Jordan et dvsn ont-ils enfin passé un cap ? D’un côté, dvsn propose un album plus classique et accessible mais moins dense, quittant un son électronique pour quelque chose de plus organique et épuré, un gospel enveloppant inspiré de la soul des années 70’s. Mais malgré un arc narratif intéressant, l’écriture pêche et le tout reste peu attachant. Majid Jordan de son côté quitte l’ambiance club anglais pour de la pop, reprend de la puissance vocale et travaille la voix, mais les morceaux ne se démarquent pas les uns des autres, effacés par une identité sonore trop lisse et homogène entre les titres. “The Space between” et “Morning After” sont malgré tout deux bons albums. Mais c’est à se demander si leurs insuffisances ne viennent pas du fonctionnement même d’OVO, où les meilleurs titres et ambiances seraient conservées pour la star du label, quitte à maintenir les jeunes pousses dans l’ombre de Drake.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Aurélien Chapuis et Shkyd.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Drake, Sean Paul, Craig David, The Space between (Majid Jordan, 2017), Morning After (dvsn, 2017), Sept. 5th (dvsn, 2016), Body Smile (Morning After, 2017), Claim (Morning After, 2017), Daniel Daley, Nineteen85, Think about me (dvsn, 2017), Keep Calm (Morning After, 2017), Slow Dance (David Ruffin, Gentleman Ruffin, 1980), Nuh Time/Tek Time (Morning After, dvsn, 2017), The Hills (Beauty Behind the Madness, The Weeknd, 2015), P.O.V (dvsn, 2017), Maxwell, Black Mirror (Charlie Brooker, 2011), Her (Spike Jones, 2014), Blade Runner (Ridley Scott, 1982), Timbaland, Atticus Ross, Trent Reznor, The Social network (David Fincher, 2010), Gone Girl (David Fincher, 2014), Berry Gordy, Roy Woods, PartyNextDoor, Mood (Morning After, dvsn, 2017), Noah “40” Shebib, R. Kelly, Pimp C, Marvin’s Room (Take Care, Drake, 2011), Signs (Drake, 2017), Passionfruit (More Life, Drake, 2017), Questions (Heartbreak on a Full Moon, Chris Brown, 2017), Kevin Lyttle, Love U Better (Ty Dolla Sign feat. Lil Wayne & The-Dream, Beach House, 2017), Body Talk (The Space Between, Majid Jordan, 2017), Body Smile (Dvsn, 2017), U (Majid Jordan), Alexander O’Neal, Jimmy Jam & Terry Lewis, Future, 2pac, MC Solaar, Recognize (PartyNextDoor feat. Drake, 2014), Strip for you (R. Kelly, 2000), Drinkin’ too much (Sam Hunt, 2017), Live Up to my Name (Baka not nice, 2017), Take me apart (Kelela, 2017)

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoFun >> @nofun-reco <<

LA RECO DE SHKYD : “Drinkin’ too much” du chanteur de country Sam Hunt qui cartonne aux USA. Un beau morceau à l’écriture fine.

LA RECO DE NEMO : la dernière signature d’OVO, “Baka not nice” qui a sorti trois titres.

LA RECO DE RAPHAËL : l’album “Take Me Apart” de Kelela qui sort chez le label anglais WARP Records.

CRÉDITS

Enregistré le 08 novembre 2017 à l’Antenne Paris (10 rue la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Sébastien Salis. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Rewind #15 - In a major way d'E-40

NoFun Rewind E40.mp3

NoFun Rewind E40.mp3

Télécharger Télécharger ( 19 Mo )

Earl Stevens. Son argot vicelard, théâtral et ses mots inventés. Son écriture verbeuse aux tournures étranges et pleine de métaphores. Son flow qui joue avec le tempo, comme en improvisation permanente, laissant filer la prod pour mieux la rattraper. Mythique Earl Stevens, E-40, qui fête cette année ses 50 ans et qui prouve par là même qu’il est possible de bien vieillir dans le rap. L’occasion de se replonger dans “In a major way”, son premier album studio sorti en 1995. Un album sans concession, une heure de mob music, de groove lent, de funk ralentie, cousine sombre du G-funk. Un pied de nez aux majors jusque dans son titre, affirmation de l’indépendance de l’artiste après un deal parfait avec Jive Records, qui lui permet de sortir de Californie pour vendre partout au USA, sans renier la culture de la Bay Area.

Animé par Mehdi Maïzi avec Nicolas Pellion

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Alkapote, Pierre-Yves Bocquet (aka Pierre Evil), San Antonio, Michel Audiard, Barry Weiss, Jive Records, Pens & Pixels, Snoop Dogg, Gucci Mane.

CRÉDITS

Enregistré le 26 octobre 2017 au Bar à Bulles (4bis Cité Véron, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Brice Tahar. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

Podcast
En cours de lecture

Rap US : la mode des albums communs

NoFun E88 Albums communs Rap US.mp3

NoFun E88 Albums communs Rap US.mp3

Télécharger Télécharger ( 72 Mo )

Future / Young Thug, 21 Savage / Offset : leurs deux collaborations sont-elles de véritables albums communs ou de simples mixtapes collaboratives bricolées avec des chutes de studio ? Verdict : la rencontre de deux gamins du rap en pleine ascension est toujours plus intéressante qu’une superproduction entre deux grosses marques. 21 Savage et Offset, complémentaires dans leurs styles, sortent donc un bel album concept cohérent autour d’Halloween, avec des prods dignes de BO de films d’horreur, et Metro Boomin en chef d’orchestre indispensable. Même s’il n’est pas très marquant, “Super Slimey” est un projet intéressant et bien fait, dont les flows, l’écriture et l’esthétique démodent Future et Young Thug. Car “Without Warning” est plus une mixtape bricolée qu’un véritable album, où le charisme de Future ne compense pas l’absence de tube et le déséquilibre dans le duo, ce qui semble normal pour ces deux voix particulières qui ont réalisé leurs meilleurs projets en solo.

Animé par Mehdi Maïzi avec Nicolas Pellion, Raphaël Da Cruz et Aurélien Chappuis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Super Slimey (Future & Young Thug, 2017), Without Warning (21 Savage & Offset & Metro Boomin, 2017), F.E.M.A. (Kodak Black & Plies, 2017), Mos Def, Talib Kweli, Method Man, Redman, Lil Boosie et Webbie, Watch the throne (Jay Z & Kanye West, 2011), What A Time to be alive (Drake & Future, 2015), Freddy Krueger (Wes Craven), Metro Boomin, Savage Mode (21 Savage & Metro Boomin, 2016), Jason Voorhees, Migos, Quavo, Ric Flair Drip (Offset & Metro Boomin, Without Warning, 2017), Nicky Minaj, Amber Rose, Rihanna, Rockstar (Post Malone feat. 21 Savage, 2017), Mike Will, Temps mort (Booba, 2002), Prodigy, Gucci Mane, Jumpman (Drake & Future, 2015), Lifestyle (Rich Gang feat. Rich Homie Quan & Young Thug, 2014), All da smoke (Future & Young Thug, 2017), Lil Uzi Vert, Playboi Carti, Young Thug, Mask Off (Future, 2017), FUTURE (Future, 2017), HNDRXX ( Future, 2017), 808 Mafia, Weezy, Southside, Kings of the south (Lil’Flip & Z-ro, 2005), The H (The Lost Album Vol.1)(Rick Ross & Birdman, 2013), Idols Become Rivals (Rather you than me, Rick Ross feat. Chris Rock, 2017), Puff Daddy, Leak Bros (Cage & Tame One, 2004), Nighthawks (Cage & Camu Tao, 2002), Starlito, Don Trip, Hawaiian Snow (Danny Brown & Tony Yayo, 2010), Lil B, Based Fresstyles (Chance the rapper & Lil B, 2015), Trial By Fire (Yelawolf, 2017), 4Eva is a mighty long time (Big K.R.I.T., 2017), VTM (Valee & Chasethemoney, 2017), Michel Houellebecq, YBN Nahmir, Tay-K.

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoFun >> @nofun-reco

Podcast
En cours de lecture

Solaar, prose obsolète en 2017 ?

No Fun MC Solaar.mp3

No Fun MC Solaar.mp3

Télécharger Télécharger ( 27 Mo )

Parolier hors pair, premier rappeur technique, trait d’union inédit entre le rap jazzy et la french touch naissante dans les années 90, MC Solaar revient après dix ans d’absence et se retrouve dans un entre-deux musical étrange, trop loin du rap game et simultanément trop éloigné de la pop pour susciter l’intérêt du grand public. Solaar est un joueur, il aime se lancer des défis et n’a pas peur d’essayer des choses nouvelles : trap, afro-pop et G-funk se retrouvent sur “Géopoétique”. Mais même si Claude MC rappe toujours aussi bien et s’adapte au niveau du flow, tout cela part dans tous les sens avec trop d’intentions à la fois. A vouloir en faire des tonnes, son écriture fine tombe à plat, et l’ancien précurseur veut tenir sa réputation pose des jeux de mots datés, insistants, trop décalés.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Yérim Sar et Raphaël Da Cruz.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

IAM, NTM, Assassin, Ministère A.M.E.R, EJM, Little MC’s, Bouge de là (Le tour de la question, MC Solaar, 1998), Prose combat (MC Solaar, 1994), Jimmy Jay, Cassius, Zdar, Géopoétique (MC Solaar, 2017), Fianso, Orelsan, Chapitre 7 (Mc Solaar, 2007), Mach 6 (MC Solaar, 2006), Cinquième As (MC Solaar, 2001), Qui sème le vent récolte le tempo (MC Solaar, 1991), Les temps changent (MC Solaar, Paradisiaque, 1997), Gangster moderne (Paradisiaque, 1997), Solaar pleure (Cinquième As, MC Solaar, 2001), Major Lazer, Les Sages poètes de la rue, Paradisiaque, Eric K-Roz, Alain J, Sonotone, Jul, Cactus de Sibérie (Oxmo Puccino, 2004), Réseaux (Niska, 2017), Bendo na Bendo (Charo Life, Niska, 2015), Migos, Orelsan, #Jesuispasséchezso (Sofiane, 2017), Damso, Lil Thug, Seno, Les sales blancs, Kaaris, 19H07 (Jp Manova, 2015), Kery James, Better watch out (Chris Peckover, 2017), Sentinel Nord (Mc Solaar & Jimmy Jay, 2017), Vieille gloire (Don Choa, 2017), Fonky Family, BZR (Busta Flex, Zoxea et Rocca, 2017), Art Contemporain (Sages poètes de la rue, 2017).

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoFun >> @nofun-reco <<

LA RECO DE YÉRIM SAR : un bon film d’Halloween avec des enfants qui tuent des adultes, “Better watch out” de Chris Peckover (2017).

LA RECO DE RAPHAËL DA CRUZ : pour réécouter Claude à l’ancienne, un inédit de MC Solaar et Jimmy Jay en février dernier, “Sentinel Nord”. Sinon Don Choa de la Fonky Family a sorti un EP avec le titre “Vieille Gloire” qui fait écho au “Sonotone” d’MC Solaar.

LA RECO DE MEHDI MAÏZI : le titre BZR avec Busta Flex, Zoxea et Rocca, pour compenser le décevant dernier album des Sages Po.

CRÉDITS

Enregistré le 26 octobre 2017 au Bar à Bulles (4bis Cité Véron, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Brice Tahar. Générique : extrait de "Tyra Banks" de Nodey (Atrahasis EP) par Nodey. NoFun est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio

POUR ASSISTER AUX ENREGISTREMENTS

Pour assister à notre prochain enregistrement en public à L'Antenne Paris, rendez-vous sur notre page bingeaudio.eventbrite.com

Podcast
En cours de lecture

Hamza, hédoniste mélancolique

NoFun E86 Hamza.mp3

NoFun E86 Hamza.mp3

Télécharger Télécharger ( 40 Mo )

Drogue, alcool fêtes et conneries, servies par un rap très mélodique et une grande musicalité : un esprit très West Coast imbibe 1994, la dernière mixtape quasi irréprochable d’Hamza, sur laquelle le belge dévoile plus sa vraie voix grâce à un autotune moins présent qu’avant, et évolue dans son personnages de gangsta libidineux mélancolique et content de lui. Tous les morceaux démarrent comme des classiques, avec des lignes mélodiques entêtantes et de belles toplines, et des prods très léchées, presque élégantes, dans lesquelles il fond sa voix habilement. Musicalement, Hamza a toutes les clefs, mais s’appuie parfois sur ses acquis et manque d’ambition (dû à son jeune âge?). Peut-être que c’est justement cette profondeur qui manque à sa musique pour que le grand public l’adoube sur le terrain du rap mainstream francophone. Car Hamza n’a toujours pas de tube à son actif, et n’a peut-être pas le potentiel pour sortir d’énormes classiques. Mais quand on possède la culture R’n’B pour décoder son style, on ne peut qu’aimer Hamza. Avec excès.

Animé par Mehdi Maïzi avec Raphaël Da Cruz, Romain d’OKLM et Etienne Menu.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Damso, H24 (Hamza, 2016), Zombie Life (Hamza, 2016), Santa Sauce, 1994 (Hamza, 2017) Benny B, Ponko, No Scrubs (TLC, FanMail, 1999), Un, deux, trois soleils (Rachid Taha, Khaled et Faudel, 1998), Migos, Young Thug, Jeremih, La Sauce (Hamza, 2015), 21 Savage, Breaking Bad (Hamza, 2016), Lil Yachty, Anderson Paak, Doc Gynéco, Tout simplement noir, Secteur Ä, IAM, NTM, Terrace Martin, Luniz, Cocktails (Too $hort, 1995), The Ghetto (Too $hort, Short Dog’s in the House, 1990), Disiz La Peste, Seth Gueko, Job (Hamza, H24, 2016)DJ , DJ Mustard, Nico Bellagio, Street Fabulous, Amir & Oz Touch, Ikaz Boi, Myth Syzer, Freakey, Marvins Room (Drake, Take Care, 2011), Jul,

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoFun >> @nofun-reco

Podcast
En cours de lecture

Orelsan, jamais parti mais toujours de retour

NoFun Orelsan.mp3

NoFun Orelsan.mp3

Télécharger Télécharger ( 42 Mo )

Six ans que l’on attendait le retour d’Aurélien Cotentin. Verdict : “La fête est finie” n’est pas son album le plus réussi, peut-être musicalement moins intéressant. Mais il est sans conteste le plus abouti et maîtrisé, toujours dans une veine de plaisir régressif, ambiance cours de récré entre potes, mais épuré de l’esprit ego trip potache de ses premières productions. Fini les conneries, Orelsan est rangé, plus libéré, triste et mélancolique, et assume pour la première fois le premier degré. Après un premier album d’adolescent refusant de grandir, et un deuxième de jeune adulte qui découvre les contraintes, voilà une sorte de retour à la réalité, une prise de recul, et une peur de vieillir. Il touche les limites de ses rêves, et choisit d’écrire sur son rapport au succès, ses origines sociales et géographiques. Malgré quelques fautes de goût inhérentes au personnage, Orelsan a incontestablement un sens de la formule plus aiguisé avec le temps. Un temps qu’il pense avoir perdu ou gaspillé, mais on n’en est pas si surs.

Podcast animé par Mehdi Maïzi avec Yérim Sar, Brice Bossavie et Raphaël Da Cruz.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Le chant des sirènes (Orelsan, 2011), Gringe, Les casseurs flowters, Skread, Perdu d’avance (Orelsan, 2009), la Fête est finie, Bloqués (Gringe, Kyan Khojandi, Bruno Muschio, Orelsan & Harry Tordjman, My Box productions, 2015-2016), Maitre Gims, Young Thug, Georges Moustaki, Nessbeal, Stromae, Shaun of the Dead (Edgar Wright, 2004), Hot Fuzz (Edgar Wright, 2007), Le Dernier pub avant la fin du monde (Edgar Wright, 2013), Dizzee Rascal, Nekfeu, Comment c’est loin (Orelsan & Christophe Offenstein, 2015), AVF (Stromae feat. Maître Gims, Orelsan, Racine Carrée, 2013), Ibeyi, Max Boublil, Lomepal, Zone (Orelsan feat. Nekfeu & Dizzee Rascal, La fête est finie, 2017).

COUPS DE COEUR ET RECOMMANDATIONS

RETROUVEZ LES RECOMMANDATIONS FAITES EN FIN D'ÉMISSION sur la page Soundcloud officielle des recommandations de NoFun >> @nofun-reco